La stratégie énergétique 2050 prévoit le renoncement progressif à la production d’énergie nucléaire.
Mais comment remplacer cette forme d’énergie ? La réponse est double : consommer moins et produire autrement. Des mesures sont ainsi prévues pour améliorer notre efficacité énergétique. Et pour augmenter fortement la part d’énergie produite par le renouvelable.
Le Conseil fédéral mise notamment sur la formation et sur la recherche, à laquelle il a alloué une enveloppe de 202 millions de francs pour les années 2013-2016. Les technologies les plus récentes doivent pouvoir être mises en œuvre. Par exemple dans les bâtiments ou dans le domaine de la mobilité.
- les professionnels de la construction doivent donc être formés à l’utilisation de ces technologies. L’objectif est toujours le même : faire appel aux énergies renouvelables et réduire la consommation.
- Imagine : grâce à la recherche il existe aujourd’hui des systèmes de chauffage intelligents et des maisons capables de produire plus d’énergie qu’elles n’en consomment !
- La Suisse veut aller toujours plus loin dans la recherche de nouvelles solutions, de nouveaux matériaux.
o Par exemple en améliorant le rendement des cellules solaires
o En renforçant l’isolation thermique, histoire d’éviter les pertes de chaleur
o Ou soutenant la recherche sur les modes de transport plus économes, moins polluants.
Les idées ne manquent pas : demain, elles seront réalité. La Confédération soutient des projets pilotes, des projets exemplaires : il s’agit de tester les nouveautés pour voir si elles sont applicables, mais aussi de les faire connaître du grand public.
La Suisse veut assumer un rôle de leader dans le domaine des cleantech, de la recherche et de l’innovation. Investir dans ces domaines, c’est aller à la rencontre de solutions nouvelles : pour produire de l’énergie autrement, pour en dépenser moins tout en créant des emplois qualifiés, en Suisse.