Déclaration ministérielle sur l'amélioration de la gestion des perturbations ferroviaires

L'interruption de la ligne de la vallée du Rhin à Raststatt à la fin de l'été 2017 a gravement entravé le trafic ferroviaire. A l’initiative de la Suisse et de l’Allemagne, les ministres des transports des pays concernés se sont mis d'accord lors d’une rencontre à Leipzig sur les mesures visant à renforcer le trafic transfrontalier, afin de mieux faire face à de telles perturbations.

La Suisse a été particulièrement touchée par cette fermeture de sept semaines, car au nord la plus importante voie d'accès à la nouvelle liaison ferroviaire transalpine NEAT n'était plus opérationnelle. En l’absence de mesures coordonnées au niveau international pour faire face à une telle interruption, seuls certains trains pouvaient être déviés via d’autres itinéraires. Afin de mieux faire face à de tels incidents à l'avenir, la conseillère fédérale Doris Leuthard et son homologue allemand Andreas Scheuer ont invité les acteurs les plus importants à une réunion à Leipzig le 23 mai 2018.

Les représentants des ministères ont réaffirmé leur volonté de procéder à des ajustements, par exemple en ce qui concerne la reconnaissance mutuelle des réglementations linguistiques pour les conducteurs de trains et les procédures d’approbation. Dans la déclaration ministérielle, ils ont également convenu de mieux coordonner les mesures de construction le long des corridors ferroviaires et des itinéraires d’évitement, de renforcer le trafic transfrontalier et de soutenir le nouveau manuel sur la gestion des incidents élaboré par l'UE en collaboration avec les exploitants d'infrastructures ferroviaires du corridor Rotterdam-Gênes et l'Association européenne des sociétés d'infrastructure ferroviaire.

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/doris-leuthard-conseillere-federale/manifestations/minister-erklaerung-zur-bahn-stoerungen.html