Sécurité de l’approvisionnement en électricité en Suisse : Meilleures conditions pour l’hiver prochain, malgré des incertitudes

Berne, 30.04.2024 - Au cours de l’hiver qui vient de se terminer, les températures douces et la forte production d’électricité en Suisse et à l’étranger ont permis de garantir la sécurité de l’approvisionnement en électricité. La Suisse a même été exportatrice nette en raison de la production exceptionnellement élevée d’énergie hydraulique et nucléaire. La réserve d’hiver n’a donc pas été activée. Grâce au bon taux de remplissage des stocks de gaz en Europe et à une meilleure disponibilité des centrales nucléaires françaises, les conditions de l’hiver prochain devraient être plus favorables que celles des deux hivers précédents. Toutefois, des incertitudes subsistent sur le marché mondial du gaz et quant aux possibilités d’importation en Suisse. La Commission fédérale de l’électricité (ElCom) ne lève donc pas complètement l’alerte, considérant que des mesures telles que la conservation d’une réserve d’hiver restent nécessaires.

Un coup d’œil sur l’hiver dernier permet de constater la forte influence des conditions météorologiques sur la sécurité de l’approvisionnement en électricité : des températures douces ont réduit la demande d’électricité et de gaz, tandis que des précipitations abondantes ont permis à la Suisse d’enregistrer une production hydroélectrique record des centrales au fil de l’eau et à accumulation. La combinaison d’une production hydroélectrique élevée, d’une très bonne disponibilité des centrales nucléaires suisses et d’une consommation d’électricité réduite a même permis à la Suisse d’être exportatrice nette d’électricité l’hiver dernier. La situation de l’approvisionnement des pays voisins n’a pas non plus été problématique durant l’hiver, ceci en raison de plusieurs facteurs : la consommation d’électricité et de gaz qui continue de diminuer, une bonne disponibilité du gaz, des centrales nucléaires françaises produisant plus d’électricité et une production accrue d’énergies renouvelables. Il n’a donc pas été nécessaire de recourir à la réserve hydroélectrique de 400 GWh et à la réserve thermique d’environ 460 MW, conservées pour d’éventuelles situations d’approvisionnement critiques en Suisse.

Perspectives pour l’hiver 2024/2025 : des conditions favorables, mais des incertitudes persistantes
La situation pour l’hiver 2024/2025 se présente actuellement de manière globalement positive, mais diverses incertitudes subsistent. Étant donné que les centrales à gaz jouent un rôle décisif pour la sécurité de l’approvisionnement dans toute l’Europe, la disponibilité du gaz reste un facteur critique. Les réservoirs de gaz actuellement exceptionnellement bien remplis ainsi que les possibilités supplémentaires d’importation de gaz liquide en Europe réduisent le risque de pénurie de gaz pour l’hiver prochain. Néanmoins, des incertitudes subsistent sur le marché mondial du gaz, notamment dans le contexte des évolutions géopolitiques. L’attente quant à une disponibilité nettement plus élevée des centrales nucléaires françaises contribue positivement à la sécurité de l’approvisionnement en électricité ; à l’inverse, des centrales à charbon pilotables seront arrêtées en Allemagne, ce qui aura tendance à avoir un effet négatif sur les possibilités d’importation suisses. En Suisse, on peut actuellement s’attendre pour l’hiver prochain à une production d’énergie habituelle, mais les prévisions concernant l’énergie hydraulique sont pour l’instant encore très incertaines.

Bien que les prix du gaz et de l’électricité s’orientent à la hausse depuis quelques semaines, ils n’annoncent pas à l’heure actuelle de véritable pénurie ou de menace de pénurie d’approvisionnement. La volatilité des marchés illustre toutefois les incertitudes qui persistent. Même si, par rapport aux deux années précédentes, une amélioration globale de la situation se dessine pour l’hiver prochain, l’alerte ne peut pas être totalement levée. L’ElCom estime que des mesures préventives sous la forme de la réserve d’hiver restent indiquées. Celle-ci se compose de la réserve hydroélectrique ainsi que des centrales thermiques de réserve et des groupes électrogènes de secours. La disponibilité accrue des groupes électrogènes de secours regroupés en pool au cours de l’hiver prochain ainsi que le développement des énergies renouvelables permettront probablement de réduire la réserve hydroélectrique à 300 GWh.
 
Perspectives à moyen terme : des réserves toujours nécessaires
Dans la perspective de la sécurité de l’approvisionnement en électricité à moyen terme, c’est-à-dire d’ici 2035, l’ElCom estime également que des incertitudes persistent et maintient donc actuellement ses recommandations de juillet 2023, à savoir de disposer d’une réserve avec une capacité de puissance continue de 700 à 1400 MW d’ici 2030 ou 2035. Les incertitudes actuelles concernant la rapidité de développement des énergies renouvelables, l’évolution de la demande, la durée d’exploitation des centrales nucléaires et la disponibilité des capacités du réseau pour l’échange d’électricité avec les pays voisins restent élevées. L’acquisition de la réserve par étapes permet de garantir la prise en compte des fluctuations continues. L’ElCom réévalue en permanence les évolutions et examine les adaptations à apporter à l’analyse ou à la recommandation relative à la réserve.

Les études sont publiées sur le site internet de l’ElCom (https://www.elcom.admin.ch).

À propos de l’ElCom
La Commission fédérale de l’électricité (ElCom) est l’autorité nationale de régulation dans le domaine de l’électricité. L’ElCom est indépendante. Elle surveille le respect de la loi sur l’approvisionnement en électricité et de la loi sur l’énergie, prenant les mesures et rendant les décisions nécessaires à cet effet.
L’ElCom contrôle les prix de l’électricité et, en tant qu’autorité judiciaire, elle statue sur les litiges concernant l’accès au réseau. Elle surveille en outre la sécurité de l’approvisionnement en électricité du pays et règle les questions liées au transport et au commerce internationaux de l’électricité. Enfin, elle rend des décisions en matière de rétribution de reprise ainsi que dans le cadre de litiges opposant des consommateurs propres à leur gestionnaire de réseau. Les membres de l’ElCom sont désignés par le Conseil fédéral. Ils doivent être indépendants de la branche électrique.


Adresse pour l'envoi de questions

Antonia Adam, Médias et communication, tél. 058 466 89 99

Commission fédérale de l’électricité ElCom
3003 Berne
Tél. +41 58 462 58 33
Fax +41 58 462 02 22
Courriel : info@elcom.admin.ch
www.elcom.admin.ch


Auteur

Commission fédérale de l’électricité


https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/medias/communiques-de-presse.msg-id-100862.html