La Suisse et le Maroc conviennent d'une coopération plus étroite dans le secteur des transports

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre marocain des transports Abdelkader Amara ont signé le 6 septembre 2019 une déclaration d'intention en vue de renforcer la collaboration entre les deux pays concernant les transports routiers et ferroviaires. La cérémonie de signature a eu lieu lors de leur voyage en train à destination d'Erstfeld (UR). Les deux ministres ont ensuite visité le centre de contrôle du trafic lourd de Ripshausen, qui célébrait ses dix ans d'existence en présence de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

Le Maroc développe actuellement son réseau ferroviaire à grande vitesse. Une première ligne reliant Tanger à Casablanca a été ouverte en novembre 2018, réduisant le temps de parcours de cinq à deux heures. Dans le cadre de la « Stratégie ferroviaire 2040 », il est prévu de prolonger cette ligne jusqu'à Marrakech et Agadir et de construire une autre ligne entre Rabat et Oujda. Comme la Suisse dispose d'une grande expérience dans la planification, le financement et la construction de grandes infrastructures de transport et que des entreprises suisses sont leaders dans la construction de tunnels, il est dans l'intérêt des deux pays d'intensifier leur coopération. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre marocain des transports Abdelkader Amara ont signé aujourd'hui, lors de leur voyage en train à destination d'Erstfeld, une déclaration d'intention en faveur d'une coopération plus étroite dans le domaine des transports routiers et ferroviaires. « Il vaut la peine d'encourager les échanges dans ces domaines », a déclaré la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

 

Centre de contrôle du trafic lourd de Ripshausen

Après la signature, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et son homologue marocain ont visité le centre de contrôle du trafic lourd de Ripshausen, qui célébrait ses dix ans d'existence en présence de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

A Ripshausen, la police cantonale contrôle les chauffeurs, les véhicules et les chargements pour le compte de la Confédération. Les contrôles contribuent à améliorer la sécurité routière, à renforcer la politique de transfert du trafic et à assurer l'égalité de traitement entre la route et le rail.

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/simonetta-sommaruga-conseillere-federale/manifestations/absichtserklaerung-marokko-2019.html