Visites sur le terrain: protection du climat

Les investissements dans la protection du climat sont bénéfiques: en remplaçant des énergies fossiles par des énergies renouvelables, la Suisse peut réduire les émissions de gaz à effet de serre et générer des mandats au profit de la population et de l’économie. C’est notamment ce qu’a constaté la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lors de ses visites dans des entreprises en Suisse.

 
 
 

Glacier du Titlis

Le 8 mai 2021, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a rencontré Michelle Gisin, championne olympique 2018 du combiné alpin, et Françoise Jaquet, présidente du Club alpin suisse, pour se faire expliquer les effets du réchauffement climatique sur le glacier du Titlis.

En tant que pays alpin, la Suisse est particulièrement impactée par le réchauffement climatique. Une visite sur le glacier du Titlis avec un spécialiste des remontées mécaniques a permis d’en mesurer les conséquences. Les étés chauds et les hivers parfois très doux ont un impact sur le glacier. Le réchauffement climatique met en danger le tourisme, surtout en hiver. Les éboulements et les coulées de boue représentent un réel danger pour les randonneurs. Le réchauffement climatique pose également des défis majeurs aux remontées mécaniques, car la fonte du permafrost menace les infrastructures.

Lors de l’échange qui a suivi avec la skieuse Michelle Gisin et la présidente du CAS Françoise Jaquet, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a souligné : « Les régions de montagne sont tributaires de la protection du climat. Les glaciers et le tourisme garantissent des emplois dans les régions de montagne et assurent une clientèle aux entreprises locales. Le fonds pour le climat prévu par la nouvelle loi sur le CO2 aidera également les régions de montagne à se protéger contre les effets néfastes du réchauffement climatique, par exemple en construisant des filets de sécurité et des ouvrages de protection contre les glissements de terrain et les avalanches. »

Zurich: MAN Energy Solutions

Cette entreprise active à l’échelle internationale participe à la transition vers des technologies respectueuses du climat. La place économique suisse y contribue largement – avec un nouveau système innovant de gestion du stockage de l'énergie. Ce dernier peut produire de l'énergie renouvelable pour le chauffage et la climatisation, la stocker et la reconvertir en électricité à grande échelle. Le 3 mai 2021, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est fait présenter un tel système à Zurich. Cet exemple montre que la protection du climat et l’économie vont de pair. MAN Energy Solutions Schweiz emploie environ 800 personnes.

Un système de ce type est utilisé au Danemark dans une nouvelle centrale de chauffage à distance destinée à une population de 100 000 habitants. Grâce à son emplacement dans le port, l'électricité renouvelable provenant des parcs éoliens voisins et de l'eau de mer peut être utilisée pour produire de l'énergie de chauffage.

Lors de sa visite, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga était accompagnée par Bertrand Piccard, dont le projet «1000 solutions» met en avant des technologies respectueuses du climat et rentables. Étaient également présents la maire de la ville Corine Mauch, le conseiller d’État Martin Neukom, le conseiller aux États Ruedi Noser, le président du WWF Thomas Vellacot et le directeur de MAN Energy Solutions Suisse Patrik Meli.

Zoug: Siemens

Le 8 mars 2021, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a visité la société Siemens à Zoug. C’est en 1896 que l’entreprise a réalisé son premier projet d’envergure en Suisse, dans le canton de Berne, à savoir la construction et l’inauguration de la centrale au fil de l’eau de Wynau. La centrale hydroélectrique a contribué au développement et à la prospérité de toute la région. Et même aujourd’hui, 125 ans plus tard, elle continue d’alimenter la région en électricité propre. Lors de sa visite à Zoug, la ministre de l’énergie Simonetta Sommaruga a souligné que de telles innovations, qui fournissent à la population une énergie sûre et propre et créent des emplois, sont à nouveau nécessaires. De nombreuses technologies existent déjà et sont utilisées avec succès. Par exemple, des entreprises comme Siemens peuvent aider les particuliers et les entreprises à réduire leur consommation d’énergie et à agir dans le respect du climat.

Siemens s’engage fortement en faveur des nouvelles technologies vertes. En tant qu’acteur de la feuille de route pour la mobilité électrique, l’entreprise soutient la promotion des véhicules et des bornes de recharge n’utilisant pas d’énergie fossile. Elle soutient ses clients dans la mise en œuvre de projets d’efficacité énergétique et participe également à la nouvelle initiative «GreenLab.ch».

Winterthour: groupe Designwerk

Cette entreprise fondée en 2009 à Winterthour fabrique des camions électriques, qui sont par exemple utilisés pour l’enlèvement des ordures, ainsi que des chargeurs rapides pour les gros clients. Elle emploie actuellement une centaine de collaborateurs. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’y est rendue le 26 février 2021. «Les investissements dans la protection du climat profitent à la population et à l’économie. Des camions électriques permettent de réduire les émissions de CO2. Et les technologies respectueuses du climat de créer des emplois d’avenir», a-t-elle déclaré après cette visite. Selon elle, il vaut donc la peine d’œuvrer pour la protection du climat. C’est précisément l’objectif de la loi sur CO2, qui sera soumise au vote en juin. «Nous devons poser les bons jalons pour l’avenir!»

Genève: TVP Solar

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est rendue le 25 février dans le canton de Genève. Elle a visité TVP Solar, qui produit des capteurs solaires thermiques sous vide offrant un rendement élevé même en hiver. La ministre de l’environnement a inauguré à cette occasion une centrale dotée de 800 m2 de panneaux solaires: la chaleur produite est directement injectée dans le plus vaste réseau de chauffage à distance genevois. «Le domaine de la chaleur est à l’origine de plus d’un tiers des émissions de CO2 en Suisse. Notre pays a intérêt à décarboner rapidement ce secteur. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons atteindre les objectifs climatiques grâce aux technologies innovantes comme cette nouvelle centrale solaire thermique», a dit la conseillère fédérale.

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/simonetta-sommaruga-conseillere-federale/manifestations/besuche-vor-ort-klimaschutz.html