3 mai: Journée mondiale de la liberté de la presse

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet ont toutes deux souligné l’importance de la liberté de la presse pour la démocratie. Les journalistes et prix Nobel de la paix Maria Ressa et Dmitry Muratov ont également participé à l’événement.

Protéger la liberté de la presse

La ministre en charge des médias Simonetta Sommaruga s’est exprimée à Genève à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2022 de l’ONU. L’événement a été organisé par Patrick Chappatte et la Freedom Cartoonists Foundation. Ont également pris la parole Michelle Bachelet, la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, ainsi que Maria Ressa et Dmitry Muratov, tous deux prix Nobel de la paix 2021. Maria Ressa a fondé la plateforme en ligne Rappler aux Philippines ; Dmitry Muratov est rédacteur en chef du journal indépendant russe Novaïa Gazeta.

Dans son allocution, la ministre en charge des médias Simonetta Sommaruga a fait part de son inquiétude quant à la démocratie. Selon elle, la liberté des médias et la liberté d’expression sont continuellement affaiblies. Et là où la liberté des médias est restreinte, l’autocratie nous guette. Les journalistes et les caricaturistes prennent de grands risques pour informer la population. La conseillère fédérale a salué le courage et l’engagement de ces professionnels des médias et des deux prix Nobel de la paix 2021.

03.05.2022

A ceux qui risquent leur vie pour nous informer

Discours de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse à Genève, le 3 mai 2022

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/simonetta-sommaruga-conseillere-federale/manifestations/internationaler-tag-der-pressefreiheit-2022.html