Visite de la centrale de Nant de Drance

La centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance, située en Valais, sera mise en service cet été. Dans cette perspective, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est rendue sur place le 18 juin 2022. La grande flexibilité de la centrale de pompage-turbinage permet de compenser les fluctuations de la production et de la consommation et d’améliorer la stabilité du réseau. La centrale de Nant de Drance contribue à renforcer l’approvisionnement en électricité de la Suisse. 

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga devant le barrage du Vieux-Emosson
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga devant le barrage du Vieux-Emosson
© Devènes / Chancellerie fédérale

Après la centrale de Linth-Limmern (GL), c’est une centrale de pompage-turbinage supplémentaire et très performante, celle de Nant de Drance, qui sera mise en service début juillet, en Valais. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a saisi cette occasion pour visiter l’installation en compagnie de Roberto Schmidt, président du Conseil d’État du canton du Valais, en charge de l’énergie, et de Romain Fournier, vice-président de la commune de Finhaut. «Nant de Drance joue un rôle très important pour la Suisse», a souligné la cheffe du DETEC lors de la visite. «La centrale peut stocker une grande quantité d’électricité et améliore la sécurité de l’approvisionnement du pays grâce à sa grande flexibilité.»

Roberto Schmidt, président du Conseil d’Etat du Canton du Valais, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et Romain Fournier, Vice-Président de la commune de Finhaut
Roberto Schmidt, président du Conseil d’Etat du Canton du Valais, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et Romain Fournier, Vice-Président de la commune de Finhaut
© Devènes / Chancellerie fédérale

Les centrales de pompage-turbinage peuvent compenser les fluctuations à court terme et la production irrégulière d’énergie éolienne et solaire. Elles apportent ainsi une contribution importante à la stabilité du réseau suisse et européen. La construction de Nant de Drance a débuté il y a 14 ans. La centrale sera mise en service au mois de juillet. L’inauguration et les festivités officielles qui l’accompagneront auront lieu en septembre.

La caverne de Nant de Drance est enfouie au cœur des montagnes valaisannes, à 600 mètres sous terre, sur le territoire de la commune de Finhaut, entre les barrages d’Émosson et du Vieux Émosson. La centrale de pompage-turbinage est dotée de six turbines d’une puissance de 150 mégawatts chacune, qui permettent de turbiner en quelques minutes de grandes quantités d’eau pour la production d’électricité.

Les procédures d’autorisation pour la construction de Nant de Drance ont pu être traitées en peu de temps. Cela montre combien il est utile que tous les acteurs concernés collaborent dès le début. L’entreprise en charge de Nant de Drance a entretenu d’emblée des contacts étroits avec les organisations de protection de l’environnement afin de réduire autant que possible l’impact environnemental. Quatorze mesures de compensation sont mises en place. Il s’agit par exemple de restaurer des biotopes et de favoriser la recolonisation d’espèces animales et végétales.

Michael Wider, président, et Alain Sauthier, directeur de Nant de Drance SA, des représentants des actionnaires (Alpiq, CFF, Services industriels de Bâle IWB et Forces Motrices Valaisannes FMV) ainsi que Benoît Revaz, directeur de l’OFEN, ont accompagné la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lors de la visite.

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/simonetta-sommaruga-conseillere-federale/manifestations/nant-de-drance.html