Visite présidentielle en Italie

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a rencontré le président de la République italienne, Sergio Mattarella, et le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, mardi 29 septembre 2020 à Rome. Les deux parties se sont félicitées de la qualité de leur collaboration pendant la crise du coronavirus. Elles ont signalé leur volonté de signer l’accord sur l’imposition des frontaliers d’ici la fin de l’année. Les échanges ont porté sur la protection de l’environnement et du climat, mais aussi sur les investissements nécessaires à la relance économique.

La gestion de la crise du coronavirus et les leçons à en tirer ont été au centre des entretiens avec le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, et le président de la République italienne, Sergio Mattarella. La situation extraordinaire a mis en évidence l’importance des bonnes relations entre la Suisse et l’Italie. Les deux parties ont souligné leur volonté de poursuivre des échanges réguliers. La participation étroite de la Suisse aux mécanismes européens de gestion de la crise a fait ses preuves. Autre sujet abordé, la relance économique dans le respect du climat («relance verte»).

Renforcement du transfert du trafic de marchandises vers le rail

Le chef du gouvernement italien et la présidente de la Confédération se sont aussi entretenus de sujets bilatéraux comme la politique des transports. À cet égard, les deux parties ont salué la signature, début septembre, d’un accord portant sur l’aménagement de la ligne ferroviaire du Simplon, tout en confirmant leur intention d’intensifier le transfert sur le rail du transport de marchandises à travers les Alpes.

Quelque 70 000 frontaliers viennent chaque jour en Suisse pour travailler

Les deux parties ont souligné l’importance des contacts politiques, culturels, scientifiques et économiques pour les deux pays. L’Italie est le troisième partenaire commercial de la Suisse, qui constitue, de son côté, le quatrième marché d’exportation de l’Italie. Les relations bilatérales entre la Suisse et l’Italie sont particulièrement étroites le long de la frontière commune, que plus de 70 000 frontaliers italiens franchissent chaque jour pour venir travailler en Suisse. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et le chef du gouvernement Giuseppe Conte se sont félicités des progrès survenus dans l’accord sur l’imposition des frontaliers négocié en 2015. Tous deux ont signalé leur volonté de parvenir à une signature d’ici la fin de l’année.

Grafik Schweiz - Italien
Italie - Suisse: Infographie

Vidéos: Réception par le président Mattarella et le chef du gouvernement Conte

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/simonetta-sommaruga-conseillere-federale/manifestations/praesidialbesuch-in-italien-2020.html