Fête du Travail: la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’entretient avec le personnel d'une crèche

Le 1er mai 2019, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est rendue à la crèche «L’arche des enfants / D’Chinderarche» à Fribourg afin de se faire une idée du quotidien et des conditions de travail des éducateurs. Lors de sa visite de la crèche, la conseillère fédérale Sommaruga a souligné que les milieux politiques et la société ont le devoir de garantir de bonnes conditions de travail et une rémunération équitable aux employés.

 
Kinderkrippe Fribourg 2
© DETEC

La crèche «L’arche des enfants / D’Chinderarche» a été ouverte en 2011. Elle offre 42 places, réparties en trois groupes d’âge. Comme dans la plupart des crèches, les enfants sont pris en charge par des spécialistes qualifiés, des jeunes en formation et des stagiaires. L’équipe de la crèche compte également trois jeunes hommes.

Après sa visite de la crèche, la conseillère fédérale Sommaruga s’est entretenue avec les collaborateurs de leur formation et formation continue ainsi que de leurs conditions de travail et de leur rémunération. La discussion a également porté sur l’importance que les crèches revêtent pour de nombreux parents souhaitant mieux concilier vie professionnelle et vie familiale.

«Les crèches ont une grande responsabilité. Chaque jour, elles fournissent un effort considérable afin que les enfants qui leur sont confiés se sentent en sécurité et puissent bénéficier d’un soutien adapté à leur âge», a souligné la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lors de sa visite à Fribourg. «Il est donc important que les crèches emploient assez d’éducateurs qualifiés et puissent les rémunérer correctement.» Les milieux politiques et la société ont le devoir d’assurer de bonnes conditions de travail et une rémunération équitable au personnel des crèches. Cela s’applique également à d’autres professions très exigeantes, telles que celles de sage-femme ou d’infirmière, également très souvent exercées par des femmes.

La plupart des collaborateurs de la crèche font un stage après l’école, suivi d’un apprentissage d’assistant socio-éducatif. Compte tenu de la pression financière que subissent les crèches, les stages continuent de jouer un rôle important dans tout le pays. Selon Kibesuisse, la Fédération suisse pour l’accueil de jour de l’enfant, moins de la moitié du personnel possède une qualification professionnelle spécifique. Les associations professionnelles s’engagent depuis un certain temps afin qu’un plus grand nombre d’assistants socio-éducatifs soient formés.

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/simonetta-sommaruga-conseillere-federale/manifestations/tag-der-arbeit-2019.html