Votation concernant la loi sur l'énergie: les arguments du Conseil fédéral

Le premier paquet de mesures de la Stratégie énergétique 2050 permettra à la Suisse de réduire sa consommation d’énergie et sa dépendance à l’égard des importations d’énergie fossile, ainsi que de promouvoir les énergies renouvelables indigènes. Les investissements resteront ainsi en Suisse, plutôt que de fuir à l’étranger. L’objet soumis à votation garantit un approvisionnement énergétique sûr et propre. Il garantit également une sortie progressive du nucléaire.

Le Conseil fédéral l’approuve en particulier pour les raisons suivantes:

Moins de dépendance à l’égard de l’étranger

L’objet soumis à votation renforce la Suisse: il prévoit des incitations à diminuer la consommation d’énergie et la part des combustibles fossiles importés, par exemple le pétrole. Notre dépendance à l’égard de l’étranger pourra ainsi être réduite et le climat préservé. Les énergies renouvelables indigènes issues du soleil, du vent, de la géothermie et de la biomasse seront en outre encouragées et l’énergie hydraulique renforcée. Il est plus judicieux d’utiliser ces énergies plutôt que de dépenser notre argent à l’étranger pour acquérir des énergies fossiles.

Maintien de la création de valeur en Suisse

L’objet soumis à votation soutient l’innovation, encourage les investissements et crée des emplois dans le pays. Le Programme
Bâtiment profite aux ménages et à l’économie. Les frais de chauffage diminuent, alors que les entreprises et les fournisseurs du secteur de l’assainissement énergétique reçoivent des contrats. La valeur ajoutée reste en Suisse, dont elle accroît la prospérité.

Augmentation raisonnable du supplément perçu sur le réseau

L’augmentation du supplément perçu sur le réseau entraîne une dépense additionnelle d’une quarantaine de francs par an pour un ménage de quatre personnes. Ce surcoût pourra être compensé par une meilleure efficacité énergétique. Les entreprises grosses consommatrices d’électricité sont exemptées du supplément. La promotion des énergies renouvelables est donc supportable, tant pour les ménages que pour l’économie. De plus, sa durée est limitée.

Sortie du nucléaire

L’objet soumis à votation conduit à une sortie progressive du nucléaire, du fait que les centrales nucléaires existantes ne seront pas remplacées. Des exigences de sécurité plus strictes ont fortement renchéri la construction des centrales de la génération actuelle. Le courant produit serait donc cher. De plus, le stockage définitif des déchets radioactifs n’est pas réglé. En Suisse comme ailleurs, l’avenir appartient aux énergies renouvelables.

Maîtrise du futur

La Stratégie énergétique 2050 est mise en oeuvre par étapes. Nous disposons ainsi du temps nécessaire pour réorganiser le système énergétique. Nous bénéficions également du progrès technique et nous pourrons adopter des mesures supplémentaires de manière pragmatique, en fonction de l’évolution du marché. Notre pays est donc bien équipé pour l’avenir. L’objet soumis à votation est un premier pas dans la bonne direction.

Contact

Secrétariat général
Département fédéral de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication DETEC

Kochergasse 6
CH-3003 Berne

Tél.
+41 58 462 55 11

info@gs-uvek.admin.ch

Autres contacts

Imprimer contact

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/energie/strategie-energetique-2050/arguments-du-conseil-federal.html