Cap sur la Conférence de Glasgow sur les changements climatiques

2021: une année importante pour la politique climatique internationale. Reportée en raison de la pandémie de COVID-19, la 26e Conférence des Nations unies sur le climat (COP26) se tiendra à Glasgow, en Écosse, du 1er au 12 novembre 2021.  

À moins de prendre des mesures efficaces au niveau international, le monde se dirige vers un réchauffement global d’environ trois degrés d’ici la fin du siècle, selon les Nations unies. L’objectif de l’Accord de Paris, par lequel 189 pays et l’UE se sont engagés en 2015 à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, ne serait ainsi pas atteint (hausse de la température moyenne mondiale inférieure à 2 degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels).

La Suisse a elle aussi signé l’Accord de Paris sur le climat. Elle s’engage activement, dans la perspective de la COP26, pour faire de cette conférence une réussite. La Suisse vise à disposer de règles uniformes et efficaces valables pour tous les pays. Lors des négociations, elle se concentre sur des améliorations dans trois domaines. Elle entend premièrement s’assurer que les émissions de gaz à effet de serre qu’un pays réduit à l’étranger ne puissent pas être comptabilisées à double (par le pays producteur et le pays importateur). Deuxièmement, la Suisse veut renforcer les investissements, notamment dans la protection du climat dans les pays en développement. Et troisièmement, tous les États devraient élaborer des stratégies pour devenir climatiquement neutres d’ici 2050.

Rencontre virtuelle avec la Commission mondiale sur les transitions énergétiques propres centrées sur les populations

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga participe à la COP26

25.10.2021

Le président de la Confédération Guy Parmelin et les conseillers fédéraux Ueli Maurer et Simonetta Sommaruga participent à la COP26

Le président de la Confédération Guy Parmelin et les conseillers fédéraux Ueli Maurer et Simonetta Sommaruga représenteront la Suisse à la 26e conférence de l’ONU sur les changements climatiques (COP26) qui se tiendra à Glasgow (Royaume-Uni) du 31 octobre au 12 novembre 2021. Le but de la conférence est d’adopter des mesures efficaces pour mettre en œuvre l’accord de Paris. Les parties étudieront des solutions pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et éviter que la planète ne se réchauffe de plus de 1,5 degré. Elles discuteront aussi du financement de mesures en faveur du climat dans les pays en développement pour la période après 2025.

Pre-COP sur le climat à Milan

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et Jeanne d’Arc Mujawamariya, la ministre rwandaise de l’environnement
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et Jeanne d’Arc Mujawamariya, la ministre rwandaise de l’environnement
© DETEC

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a participé à la rencontre préparatoire pour la conférence de l’ONU sur le climat qui s’est tenue à Milan du 30 septembre au 2 octobre. La Suisse s’est entre autres engagée pour que les réductions d’émissions de gaz à effet de serre réalisées par les États dans le cadre de projets de protection du climat à l’étranger ne soient pas comptabilisées dans les deux pays concernés. Les accords sur le climat conclus par la Suisse avec le Pérou, le Ghana et le Sénégal montrent qu’il est possible de trouver de bonnes solutions qui sont dans l’intérêt de la Suisse et des différents pays. Ils permettent à la Suisse et à des entreprises locales de contribuer à la protection du climat au niveau international davantage qu’elles ne pourraient le faire avec les seules mesures mises en place dans le pays. Une question reste en suspens avant la grande conférence sur le climat qui aura lieu à Glasgow en novembre, à savoir le moment où chaque pays souhaite formuler ses objectifs climatiques. Le président de la COP26, Alok Sharma, a chargé la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga ainsi que la ministre rwandaise de l’environnement Jeanne d’Arc Mujawamariya de trouver des solutions sur ce point. Les deux ministres examinent actuellement comment les objectifs climatiques des différents États peuvent être mieux coordonnés dans le temps. Elles ont en outre organisé à Milan des consultations avec les pays les plus concernés.

Vidéoconférence sur la coordination des objectifs climatiques

07.09.2021

Protection du climat : la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a mené des discussions sur les objectifs climatiques à l’échelle internationale

Le 7 septembre 2021, une quarantaine de ministres de l’environnement se sont entretenus pour déterminer si, à l’avenir, tous les pays devront mieux coordonner leurs objectifs climatiques. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a présidé ces entretiens internationaux avec la ministre rwandaise de l’environnement Jeanne d’Arc Mujawamariya lors d’une vidéoconférence. Alok Sharma, le président de la 26e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, a chargé les deux ministres de l’environnement de trouver une solution avant la COP26. Les propositions doivent être présentées fin septembre lors de la Pre-COP à Milan, dont le but est de préparer la COP26.

Entretien avec la ministre de l’environnement du Rwanda, Jeanne d‘Arc Mujawamariya

Entretien avec John Kerry

Le 5 août 2021, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est entretenue avec John Kerry, l’envoyé spécial pour le climat nommé par le président américain Joe Biden. L’entretien virtuel a porté sur la protection du climat à l’échelle internationale. Les deux pays estiment qu’un effort s’impose au niveau international pour lutter contre la progression du réchauffement climatique.

Réunion ministérielle sur le climat à Londres

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a participé à Londres le 25 juillet 2021 à une réunion ministérielle sur le climat. À cette occasion, elle a mené des entretiens bilatéraux avec Alok Sharma, président de la COP26, et avec le ministre norvégien en charge du climat et de l’environnement, Sveinung Rotevatn.

D’ici la COP26, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et la ministre de l’environnement du Ruanda, Jeanne d‘Arc Mujawamariya s’investiront afin que tous les pays formulent leurs objectifs climatiques pour la même année. Alok Sharma a demandé aux deux ministres de s’engager sur ce point au niveau ministériel.  

12e Dialogue de Petersberg sur le climat

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/uvek/bundesraetin-simonetta-sommaruga/anlaesse/auf-dem-weg-zur-cop26.html