La «Déclaration d’Emmenbrücke» au service des interfaces multimodales

Lors d’une cérémonie, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et des représentants des cantons, des villes et des communes ont signé la «Déclaration d’Emmenbrücke» à Emmenbrücke le 9 septembre 2021. Avec cette déclaration, les différents niveaux étatiques s’engagent à planifier et à mettre en service de manière conjointe et coordonnée des interfaces multimodales. De telles interfaces sont précieuses à l’accessibilité des agglomérations et des villes.

Les interfaces multimodales permettent de bénéficier de meilleures correspondances. Elles coordonnent encore mieux les transports publics et le trafic individuel en assurant une rapide connexion entre le trafic grandes lignes et les réseaux de transport régionaux et locaux. Selon leur localisation, les interfaces multimodales proposeront une offre de mobilité comprenant les trains, les trams, les bus, des parkings, des vélos et des voitures en autopartage. Dans le cadre d’une planification à grande échelle, les interfaces multimodales peuvent accompagner le développement de nouveaux pôles d’emploi et d’habitation. Les cantons peuvent ainsi orienter leurs croissances en matière de démographie et d’emploi, par exemple en encourageant la densification et le développement de nouveaux quartiers à la fois attractifs et mixtes. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a salué la promotion conjointe des interfaces multimodales. «Les interfaces multimodales placent l’individu et non le mode de transport au centre. Les interfaces multimodales rendent les changements de correspondance plus pratiques et attractifs. Elles répondent aux besoins des habitants qui se rendent au travail, à l’école professionnelle ou à une soirée associative.»

Alors qu’il existe déjà plusieurs interfaces multimodales, d’autres sont en cours de réalisation. Deux d’entre elles ont d’ailleurs pu être visitées le 9 septembre. À Wohlen (AG) et à Emmen (LU), les représentants des communes et des cantons ont expliqué les avantages de leurs interfaces. À Wohlen, la gare permet de relier le réseau ferroviaire national au réseau de bus régional et local. À l’avenir, encore davantage de trains circuleront à Wohlen. L’aménagement de cette interface multimodale se fait en deux temps: dans un premier temps, la place de la gare a été réaménagée et une nouvelle gare routière a été construite. Parallèlement, un P+R souterrain a été construit. Dans un second temps, des mesures de construction au niveau des quais faciliteront encore davantage les correspondances.

Suite à ce projet de transformation, le paysage urbain a été revalorisé. Un nouveau centre régional comprenant de nouveaux emplois, appartements et centres scolaires est en cours de construction dans la commune d’Emmen. À l’avenir, davantage de voyageurs transiteront par la gare d’Emmenbrücke. L’interface multimodale doit relier de manière optimale la gare et ses nouveaux quartiers et services au centre de Lucerne. Il devrait également être plus facile de passer de la voiture, du vélo ou du réseau de bus régional au réseau ferroviaire et au réseau de transport public urbain. Les passages piétons sous-voie ont déjà été élargis et aménagés de manière à être plus attractifs.

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/uvek/bundesraetin-simonetta-sommaruga/anlaesse/verkehrsdrehscheiben.html