La conseillère fédérale Doris Leuthard a rencontré Ségolène Royal

Berne, 23.03.2015 - La conseillère fédérale Doris Leuthard a rencontré aujourd’hui à Paris Ségolène Royal, ministre française de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie dans le cadre d’une visite de travail. La politique de l’énergie et la question du réchauffement climatique ont été au centre des discussions. Lors de son séjour dans la capitale française, la cheffe du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication – DETEC – s’est également entretenue avec Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des Transports.

Les politiques de l'énergie de la Suisse et de la France et la question du réchauffement climatique ont été au centre de la première entrevue officielle entre Doris Leuthard et Ségolène Royal depuis la nomination, en avril de l'année dernière, de Mme Royal à la tête du ministère français de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Doris Leuthard et Ségolène Royal ont fait le point sur la mise en œuvre dans les deux pays de nouvelles politiques énergétiques. Dans ce contexte, la conseillère fédérale Doris Leuthard a souligné la volonté de la Suisse de parvenir rapidement à un accord sur l'électricité avec l'Union européenne. Au chapitre de la coopération bilatérale dans le domaine de l'énergie, Doris Leuthard et Ségolène Royal ont convenu de renforcer les relations entre leurs deux ministères, notamment dans le domaine de l'économie verte et des marchés de capacité.

A propos de la centrale nucléaire de Fessenheim, la conseillère fédérale Doris Leuthard a répété les inquiétudes de la région bâloise. La ministre Ségolène Royal a réitéré la promesse faite par le président François Hollande de fermer, à terme, la centrale.

Dans la perspective de la Conférence de Paris sur les changements climatiques, qui aura lieu à la fin de l'année, la conseillère fédérale et son homologue français ont fait le point sur les discussions préliminaires en vue de l'échéance du mois de décembre prochain. La cheffe du DETEC a saisi cette opportunité pour rappeler que le Conseil fédéral a décidé de fixer un objectif de réduction de 50 % d'ici 2030 des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990. La Suisse a offert son soutien à la France pour la préparation de ces négociations.

Enfin, la question de la gestion du débit du Rhône a été évoquée. Les deux délégations ont convenu d'attendre les résultats d'une étude sur ce thème, résultats qui devraient être connus d'ici l'été.

A la suite de cette rencontre, la conseillère fédérale Doris Leuthard s'est entretenue avec Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des Transports. L'entrevue a fourni l'occasion de faire le point sur les dossiers du CEVA et de l'EuroAirport Bâle-Mulhouse. Concernant le CEVA, la cheffe du DETEC a plaidé pour l'acquisition d'une flotte unique. Les discussions vont se poursuivre avec les autorités de la région, compétentes pour le choix du matériel côté français.

S'agissant du projet de liaison ferroviaire entre Bâle et l'EuroAirport, décision a été prise de mettre sur pied un groupe de travail pour poursuivre les discussions, notamment sur le plan du financement de ce projet.


Adresse pour l'envoi de questions

DETEC, Service de presse, +41 58 462 55 11


Auteur

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/uvek/medien/medienmitteilungen.msg-id-56649.html