Climat

Le glacier du Gorner
© Simo Rasanen / Wikipedia

Les températures ne cessent d'augmenter à l'échelle mondiale, accroissant le risque d'un dérèglement climatique qui aurait des répercussions désastreuses sur l'homme et l'environnement. La protection du climat représente un défi à l'échelle planétaire. La Suisse s'investit pour limiter le réchauffement climatique et ses répercussions en menant une politique active chez elle et à l'étranger. 

Screenshot vidéo climat

Vidéos sur la politique climatique

Trois petites vidéos sur la politique climatique suisse : les causes et les conséquences du changement climatique, les actions individuelles dans la lutte contre le changement climatique et pourquoi une économie pauvre en CO2 est rentable.

Politique climatique en Suisse

Le réchauffement climatique est dû aux gaz à effet de serre. La Suisse contribue avec la loi sur le CO2 aux efforts coordonnés à l'échelle internationale pour protéger le climat. Cette loi exige que les émissions de CO2 en Suisse soient réduites d'ici 2020 de 20 % par rapport à 1990. D’ici à 2030, les émissions de gaz à effet de serre devraient même être réduites d’au minimum 30 % par rapport à 1990. Telle est la proposition du Conseil fédéral dans son message du 1er décembre 2017 relatif à la révision totale de la loi sur le CO2. Il entend ainsi mettre en œuvre l’accord de Paris sur le climat.

Pour y parvenir, la Suisse a notamment introduit en 2008 une taxe sur le CO2 prélevée sur les combustibles fossiles. Il s'agit d'une taxe d'incitation dont le produit est redistribué à la population et aux entreprises. Actuellement, pour le mazout, elle s'élève à 84 francs par tonne de CO2. Elle permet ainsi d'affecter jusqu'à 300 millions de francs par année à des mesures destinées à réduire les émissions de CO2 des bâtiments. Une meilleure isolation des fenêtres, des portes et des façades en fait partie au même titre que le remplacement des anciens chauffages par des systèmes n'émettant pas de CO2. Il est ainsi prévu de réduire les émissions du secteur du bâtiment de 40 %.

Dans le secteur des transports, la réduction du CO2 devrait être de 10 % et, dans l'industrie, de 15 %. La loi sur le CO2 tient également compte de la réduction des gaz à effet de serre dans d'autres secteurs tels que l'agriculture.

En plus de réduire les gaz à effet de serre, la Suisse doit se préparer à gérer les répercussions du changement climatique. Le Conseil fédéral a élaboré une stratégie nationale à cette fin et adopté des plans d'action.

Politique climatique à l'étranger

La politique climatique internationale se fonde sur la Convention-cadre de l'ONU sur les changements climatiques de 1992, dans laquelle 193 pays se sont engagés à réduire leurs émissions pour empêcher une dangereuse perturbation du système climatique.

Le protocole de Kyoto revêt à cet égard une grande importance; il complète la convention-cadre sur les changements climatiques contraignant les pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre entre 2008 et 2012. Comme l'UE et d'autres pays, la Suisse est disposée à s'engager dans une deuxième période du protocole de Kyoto à des réductions supplémentaires d'au moins 20 %.

Lors de la Conférence de Paris sur le climat, qui a eu lieu au mois de décembre 2015, 195 pays ont adopté un accord contraignant liant tous les Etats. L’objectif de cet accord est de limiter l’augmentation de la température à l’échelle mondiale à moins de 2 degrés. La Suisse s’est fortement engagée dans les négociations ayant abouti à cet accord. Elle compte réduire ses émissions de gaz à effet de serre entre 2020 et 2030 de 50 % par rapport à 1990. Au moins 30 % de ces réductions devront être obtenus en Suisse grâce à des renforcements ponctuels de mesures déjà existantes. La loi sur le CO2 devra également être révisée. Quant aux 20 % restants de la réduction prévue, ils seront réalisés par le biais de projets à l'étranger.

Comme dans le meilleur des cas, il sera uniquement possible de limiter le réchauffement de la planète à 2°C, il deviendra toujours plus important de s'adapter aux conséquences du changement climatique. Dans ce contexte, la Suisse soutient par exemple le Fonds vert pour le climat. Ce fonds permet de financer des projets en lien avec la protection du climat dans les pays en voie de développement.

Sommets climatiques des Nations Unies

Les principales conférences sur le climat et l'engagement de la Suisse

Chronologie

Date Evénement
1er mai 2000 La loi sur le CO2 entre en vigueur
9 juillet 2003 Adhésion de la Suisse au Protocole de Kyoto
16 février 2005 Le Protocole de Kyoto entre en vigueur
1er juillet 2007 L'ordonnance sur la taxe sur le CO2 entre en vigueur
Dès le 1er janvier 2008 Taxe sur le CO2 appliquée aux combustibles fossiles de 12 francs par tonne d'émissions de CO2
Dès le 1er janvier 2010 Relèvement de la taxe sur le CO2 appliquée aux combustibles fossiles de 12 à 36 francs par tonne d'émissions de CO2
Début 2010 Lancement du Programme Bâtiments de la Confédération et des cantons
1er juillet 2012 Prescriptions relatives aux émissions de CO2 des voitures neuves
8 décembre 2012 Conférence de l'ONU sur le climat à Doha: accord sur la prolongation du Protocole de Kyoto (Kyoto 2) jusqu'en 2020
1er janvier 2013 L'ordonnance sur la réduction des émissions de CO2 entre en vigueur; la révision de la loi sur le CO2 entre en vigueur
Dès le 1er janvier 2014 Relèvement de la taxe sur le CO2 appliquée aux combustibles fossiles de 36 à 60 francs par tonne d'émissions de CO2
12 décembre 2015 Conférence de l'ONU sur le climat à Paris : accord qui vise à limiter le réchauffement climatique bien en deçà de deux degrés.
Dès le 1er janvier 2016 Relèvement de la taxe sur le CO2 appliquée aux combustibles fossiles de 60 à 84 francs par tonne d'émissions de CO2
5 novembre 2017 Après le dépot de l’instrument de ratification le 6 octobre 2017 à New York, l’accord de Paris sur le climat entre officiellement en vigueur en Suisse

Médias

Communiqués de presse

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

Discours

Discours de la conseillère fédérale Doris Leuthard

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

Office fédéral compétent

Office fédéral de l'environnement OFEV
Thème Climat

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/environnement/climat.html