Aménagement de l’infrastructure ferroviaire (étape d’aménagement 2030/35)

Symboldbild: Dichtes Bahnnetz bei einem Schweizer Bahnhof
©Fotolia

Tant le trafic ferroviaire des voyageurs que celui des marchandises sont en forte augmentation. Le réseau ferroviaire suisse ne tardera pas à être de nouveau à la limite de ses capacités. Le Conseil fédéral propose donc d’investir 11,5 milliards dans l’infrastructure ferroviaire dans le cadre de l’étape d’aménagement 2035. Cet argent servira à améliorer l’offre sur les tronçons très surchargés, à procéder à des aménagements sur les chemins de fer privés et à réaliser des liaisons express pour le transport de marchandises.

Des investissements supplémentaires indispensables

Depuis 1980, le trafic ferroviaire des voyageurs a plus que doublé alors que celui des marchandises a augmenté de 40 pour cent. Selon les prévisions de la Confédération, cette tendance se poursuivra. Malgré d’importants aménagements, le réseau ferroviaire suisse ne tardera pas à être de nouveau à la limite de ses capacités. De nombreux tronçons et gares sont concernés. Le Conseil fédéral estime donc que des investissements supplémentaires sont indispensables. Il propose par conséquent d’investir 11,5 milliards dans le cadre de l’étape d’aménagement 2035. Une variante prévoyant d’investir 7 milliards de francs d’ici 2030 est également mise en consultation. Le Conseil fédéral y est cependant opposé vu qu’elle ne permettrait d’éliminer qu’une partie des goulets d’étranglement attendus.

L’étape d’aménagement 2035 prévoit en tout 200 mesures. Parmi les grands projets figurent la construction du tunnel de Brütten entre Zurich et Winterthour, l’aménagement de la gare de Zurich-Stadelhofen et la réalisation du tunnel de base du Zimmerberg II. Viennent ensuite l’aménagement du tronçon du pied du Jura entre Yverdon, Lausanne et Genève ainsi que la modernisation de l’actuel tronçon Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds. De nombreux aménagements sont également prévus sur les chemins de fer privés dans toute la Suisse. (Voir ci-dessous carte comprenant les mesures détaillées)

Kleine Vorschau der Karte "Massnahmen Ausbauschritt 2035"

Étape d’aménagement 2035 (carte)

Vue d'ensemble des mesures et projets de l’Étape d'aménagement 2035, proposée par le Conseil fédéral.

    

Améliorations de l’offre ferroviaire

Icon Viertelstundentakt

Cadence au quart d’heure

Les aménagements prévus permettront d'étoffer l’offre ferroviaire sur les tronçons surchargés. La cadence au quart d’heure pourra être introduite, notamment entre Berne et Zurich, Zurich et Zoug, Zurich et Frauenfeld de même qu'entre Genève et Lausanne.

Icon Halbstundentakt

Cadence à la demi-heure

L’introduction de la cadence à la demi-heure, par exemple entre Bâle et Bienne, Zurich et Lucerne ou Lausanne et Saint-Maurice, améliorera également l’offre.

Icon Bahnhöfe

Aménagement des gares

Plusieurs gares seront adaptées au nombre croissant de passagers et mises en conformité avec les exigences d’égalité de traitement des personnes handicapées. Il s'agit notamment des gares de Bâle CFF, d’Olten, de Lenzbourg, de Wädenswil, de Nyon, de Neuchâtel ou de Morges.

Icon Gueterverkehr

Transport des marchandises

De nombreuses améliorations sont aussi prévues pour le trafic des marchandises. Grâce à des aménagements ciblés, des liaisons express dédiées au fret pourront être établies sur l’axe est-ouest.

Les travaux en vue de la prochaine étape d’aménagement sont les premiers à s’appuyer sur les principes adoptés par le peuple et le Parlement en 2014 dans le cadre du projet de financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF). Le Conseil fédéral adoptera le message à l’attention du Parlement avant la fin de 2018 et dès 2019, ce dernier délibèrera de l’étape d’aménagement.

Office fédéral compétent

Office fédéral des transports OFT
Dossier: Étape d'aménagement 2035

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/transports/investissements/etape-d-amenagement-2030-35.html