Tarification de la mobilité

L’image montre une foule compacte sur un quai de la gare de Berne et l’arrivée d’un InterCity des CFF.
© Keystone/Alessandro della Valle

Le trafic ne cesse de croître depuis de nombreuses années. Des problèmes de capacités apparaissent aux heures de pointe sur les réseaux routier et ferroviaire, alors que ceux-ci ne sont pas pleinement exploités le reste du temps. La Confédération examine également comment l'infrastructure pourrait être exploitée de manière plus homogène. A ce titre, la tarification de la mobilité constitue une solution intéressante. Le Conseil fédéral entend donc permettre les projets pilotes dans ce domaine.  

Avec le fonds ferroviaire (FAIF) et le fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA), davantage de moyens sont consacrés à l'élimination des goulets d'étranglement. Etant donné que les aménagements dans des régions densément peuplées ne sont quasiment plus possibles faute d'espace et qu'elles sont très coûteuses, la Confédération examine également les options offertes par la tarification de la mobilité. Il s'agit d'une stratégie à long terme pour laquelle de nombreux aspects doivent être clarifiés. Toutefois, pour que cette tarification soit testée dans la pratique et que des projets pilotes puissent être soutenus financièrement, une base légale est nécessaire. Le Conseil fédéral a élaboré ces bases et les a mises en consultation en février 2021.

Plusieurs régions ont manifesté leur intérêt pour la réalisation d’un projet pilote. Le DETEC procède actuellement à l’examen approfondi des treize idées de projet reçues ainsi qu’à leur concrétisation avec les cantons, communes et villes intéressés. Les différentes propositions ont été soumises par les cantons d’Argovie, de Bâle-Ville, de Berne (avec les villes de Berne et de Bienne), de Genève, du Jura, de Lucerne, de Thurgovie (Frauenfeld), du Valais et de Zoug, ainsi que par les villes de Delémont et de Zurich et la commune de Muri (BE).

Qu'est-ce que la tarification de la mobilité?

La tarification de la mobilité a pour objectif d’utiliser plus efficacement les capacités routières et ferroviaires existantes et de réduire les pics d’affluence.

La tarification de la mobilité va de pair avec la numérisation. La recherche et la technique ont fait d'énormes progrès. Des mesures d'accompagnement telles que la flexibilisation des modèles de temps de travail, l'adaptation des heures de cours, , le télétravail et le covoiturage peuvent également contribuer à réduire les pics d'affluence.

Prestations de transport en milliards de voyageurs-km

Le graphique indique l’augmentation prévue des prestations de transport d’ici en 2030, aussi bien pour les transports publics (hausse de 50 %) que pour le trafic individuel motorisé (hausse de 19 %).
Selon les prévisions de l’Office fédéral du développement territorial (ARE), les prestations de transport vont continuer de croître.

Les prochaines étapes

En décembre 2019, le Conseil fédéral a chargé le DETEC de rechercher des cantons ainsi que des villes et des communes qui souhaiteraient mener des projets pilotes de tarification de la mobilité. Dans la foulée, en février 2021, il a mis en consultation un projet destiné à créer les bases juridiques nécessaires à la réalisation de tels projets pilotes.

Dix ébauches de projet provenant de différentes régions ont été déposées jusqu’ici, ce qui illustre la volonté des cantons et des villes de tester des solutions nouvelles et innovantes. Actuellement, les projets se concentrent toutefois encore fortement sur la circulation routière. Le DETEC envisage donc désormais de les asseoir sur une base plus large et d’y intégrer notamment des éléments supplémentaires sur les transports publics, afin de garantir la prise en considération des différents modes de transport. Des études de faisabilité sur certains projets pilotes seront réalisées en parallèle. Le Conseil fédéral décidera de la suite des opérations une fois que ces travaux auront été achevés.

Les instruments de la tarification de la mobilité ne seront pas mis en place du jour au lendemain. Il s'agit en effet d'une stratégie à long terme: la Confédération table sur une procédure qui durera une quinzaine d'années.

Communiqués de presse

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

Interviews

Interviews et articles invités de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga

Offices fédéraux compétents

Office fédéral des routes OFROU

Thème Mobility Pricing

Office fédéral des transports OFT

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/verkehr/mobility-pricing.html