Appel à l'action: la Suisse soutient l’éducation en situations d'urgence

Berne, 18.06.2020 - Plus de 90% des écoliers et des étudiants du monde entier ont été privés d’école en raison de la pandémie de COVID-19. Dans les régions en crise, la situation est problématique où les établissements scolaires proposent, outre des cours, un environnement sécurisé propice au développement physique et psychique. La Suisse donne l'exemple: avec des organisations partenaires, elle lance à la communauté internationale un appel à l'action visant à renforcer l’éducation en situations d’urgence.

La pandémie de COVID-19 ne constitue pas qu’une crise sanitaire et sociéconomique mondiale; elle touche aussi l’éducation,La pandémie de COVID-19 ne constitue pas qu’une crise sanitaire et sociéconomique mondiale; elle touche aussi l’éducation, un domaine sur lequel elle pourrait avoir des répercussions négatives à long terme, en particulier pour les enfants vivant dans des situations de conflit ou contraints de fuir leur foyer. L’éducation doit être maintenue, même si les écoles sont fermées pour des raisons sanitaires. La remarque vaut en Suisse comme dans le reste du monde. Plus de 90% des élèves n’ont pu fréquenter l’école pendant la période de confinement liée à la pandémie de COVID-19, soit 1,6 milliard de jeunes dans plus de 190 pays. Un grand nombre d’entre eux vivent dans des pays en développement ou des régions en crise. L’école leur offre plus que la possibilité d’apprendre à compter, à lire et à écrire. Elle est également synonyme de protection et vecteur de perspectives pour un avenir meilleur.

Quand les écoles sont fermées, l’éducation perd de sa fonction protectrice, les enfants sont exposés à des atteintes aux droits de l’homme ainsi qu’à des risques tels que le recrutement forcé, les violences fondées sur le genre, la malnutrition ou les mariages d’enfants. En outre, l’ONU craint que, pour la première fois depuis vingt ans, le travail des mineurs reparte à la hausse en raison des conséquences financières de la pandémie et que, parallèlement, les progrès réalisés dans l’éducation accusent un recul. Le risque, si les enfants ne vont plus à l'école en raison du nouveau coronavirus, c'est de voir nombre d'enfants issus des couches pauvres perdre durablement le lien avec l’éducation et ne pas valider leur scolarité. Cet état de fait, à long terme, a un impact sur le développement et la santé des enfants, sur leurs perspectives de vie et leur avenir professionnel, mais aussi sur le tissu social et l’économie des pays fragiles.

Le droit à l’éducation est inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme; il permet aux enfants de développer leur potentiel dans un environnement sécurisé et leur offre des perspectives d’avenir. L’exercice de ce droit ne peut être suspendu, quand bien même les défis se multiplient. C’est pourtant justement dans les régions fragiles, touchées par des conflits, que les progrès réalisés ces dernières années et la réalisation de l’objectif de développement durable dans le domaine de l’éducation (ODD 4) sont en jeu. Sont également concernés les millions d’enfants qui ont dû fuir leur pays ou leur région d’origine. Plus de la moitié des quelque 26 millions de réfugiés et des 50 millions de déplacés internes sont mineurs.

Face aux défis éducatifs supplémentaires posés par la situation liée à la pandémie de COVID-19, la Suisse a lancé, aux côtés des organisations partenaires, un appel à l'action pour l’éducation en situations d’urgence. Elle exhorte la communauté internationale à promouvoir l'éducation en situations d’urgence et à offrir aux enfants la sécurité et les possibilités de développement, même dans des circonstances exceptionnelles.
L’invitation est lancée à la communauté internationale de renforcer l’éducation en situations d’urgence et d’offrir aux enfants une sécurité et des possibilités de développement, y compris dans des circonstances exceptionnelles.

L’invitation est lancée à la communauté internationale de renforcer l’éducation en situations d’urgence et d’offrir aux enfants une sécurité et des possibilités de développement, y compris dans des circonstances exceptionnelles.

L’éducation en tant que composante de la stratégie de la coopération internationale de la Suisse

La Suisse se mobilise depuis des années en faveur du droit à l’éducation et a ancré les objectifs éducatifs dans sa stratégie de coopération internationale (CI). Elle intervient en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie pour que les enfants touchés par les conflits ou concernés par la migration ou l’exil puissent bénéficier d’une protection et accéder à une éducation de qualité. En outre, depuis fin 2019, la Suisse est membre du conseil exécutif de «L’Éducation ne peut attendre», un nouveau fonds pour l'éducation en situations d’urgence qui défend le droit à l'éducation des enfants dans les situations de crise humanitaire et migratoire. Depuis 2009, elle est également membre du Partenariat mondial pour l’éducation (PME) et fait partie de son conseil d’administration. Le PME aide les ministères de l’éducation des pays en développement à améliorer durablement leurs systèmes éducatifs. À l'occasion du Forum mondial des réfugiés en décembre 2019, la Suisse a également lancé un appel pour promouvoir Genève en tant que "Centre mondial pour l'éducation en situation d'urgence". Les institutions suivantes soutiennent cet appel: L'éducation ne peut pas attendre, le Cluster Éducation mondiale, l'Institut universitaire de hautes études internationales et du développement, le CICR, le Réseau inter-agences pour l'éducation dans les situations d'urgence, l'UNICEF et l'Université de Genève. L'actuel appel à l'action "Éducation dans les situations d'urgence" a été préparé par ce groupe, en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, l'UNESCO et l'Organisation internationale pour les migrations.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/medias/communiques-de-presse.msg-id-79492.html