L'effort et l'émotion

Berne, 09.01.2020 - Allocution de la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga à l’occasion de l’ouverture des Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne, le 9 janvier 2020

Seules les paroles prononcées font foi 

Monsieur le Président du Comité International Olympique,

Madame la Présidente du Comité des Jeux olympiques de Lausanne,

Mesdames et Messieurs les représentants des autorités politiques,

Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureuse d'être à Lausanne ce soir. C'est une soirée très spéciale pour notre pays. Et c'est un soir très spécial pour moi aussi.  

Je viens de débuter mon année de présidence de la Confédération. Normalement, le premier grand rendez-vous international d'un président suisse, c'est le forum de Davos.

Et bien grâce à vous, j'ai l'honneur de commencer mon année internationale avec un événement consacré à la jeunesse. J'en suis ravie.

Les sports d'hiver font partie de l'ADN de beaucoup de gens de mon pays. Et j'espère de tout coeur que cela restera ainsi. Il y a quelques semaines, j'ai eu une conversation avec notre champion de ski Daniel Yule. J'ai été impressionnée de voir à quel point il est préoccupé par le changement climatique, autant que moi qui suis ministre de l'environnement. En y réfléchissant un peu, c'est bien normal, au fond, qu'un skieur soit sensibilisé quand la neige ne tombe pas et les glaciers disparaissent.

A l'image de Daniel Yule, ces jeux d'hiver 2020 conjuguent l'excellence sportive avec le souci de préserver la nature.

Ces jeux laisseront des médailles et des souvenirs aux jeunes d'aujourd'hui et ils laisseront des appartements aux jeunes de demain.

Ces jeux seront pour tous, gratuits et donc ouverts aussi aux familles et à ceux qui manquent de moyens.

Ces jeux n'abîment pas les paysages puisqu’ils utilisent les installations existantes. Et puis ils misent sur les transports publics.

Franchement, les Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne ont tout pour plaire. D’autant plus qu’une jeune femme, une ex-championne, les préside. Je m’en réjouis vivement. C'est un signe magnifique, un signe de notre temps : nos sociétés progressent parce que la position des femmes progresse.

I have to confess, I’m not a particularly sporty person. And yet I think I can understand what it means to train for months and even years, to ultimately be able to fulfil your destiny for a few minutes, or even seconds.

Before entering politics, I was a concert pianist. So I know what it means to practise the same movements over and over again.

I have immense respect for all those athletes who are going to give the best of themselves. And I would like to thank all of you who are going to share with us moments of intense effort and emotion.

It’s important to share experiences beyond borders and to forge ties; the world is in great need of that.

Merci aussi à toutes celles et à tous ceux qui ont permis à ces jeux de se dérouler dans notre pays, à tous ceux qui ont eu l'audace de se lancer.

C'est un privilège d'ouvrir ces Jeux avec vous.

C'est un honneur pour notre pays.

Et pour Lausanne, capitale olympique, qui entre une nouvelle fois dans l’histoire du sport.

A vous tous ici présents : je souhaite une merveilleuse soirée en l’honneur du sport et de la jeunesse!

Vive les jeux olympiques !


Adresse pour l'envoi de questions

DETEC, Service de presse, +41 58 462 55 11


Auteur

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Cette page ne répertorie que les discours disponibles en français. Si vous cherchez un discours particulier et que vous ne le trouvez pas, veuillez consulter cette page en allemand, italien ou anglais.

https://www.uvek.admin.ch/content/uvek/fr/home/detec/medias/discours.msg-id-77734.html